IMG_6661

Le ceviche est un plat consommé dans les pays de la côte Pacifique de l'Amérique du Sud. et particulièrement en Equateur, au Pérou et au Mexique. Autant de pays, autant de versions mais le principe est le même. On fait mariner des fruits de mer dans une base citronnée. En Equateur, le ceviche ressemble à une soupe froide, à base de coquillages, de poisson, de crustacés. Le tout est cuit avant d'être inclus dans la marinade et accompagné d'oignons, de coriandre et de tomates. Au Pérou, on prépare ce plat à base de poisson cru, mariné dans du jus de citron et avec du piment (sinon ce n'est pas un ceviche, disent les péruviens). La version mexicaine est elle, assez proche de la péruvienne.

IMG_6664

C'est grâce à une amie très très chère à mon coeur, qui a vécu en Equateur, que j'ai pu goûter ce plat pour la toute première fois. Nous étions alors toutes les deux étudiantes dans la même ville et pour changer de nos plats de pâtes estudiantins, nous nous faisions parfois des petits plaisirs: des sambos, des romazavas. Et des ceviche aux crevettes. D'ailleurs, son ceviche, je l'ai refait plusieurs fois et il est depuis validé et adopté par toute ma famille.

Tout récemment, un producteur d'huîtres s'est installé à la Réunion. Pour mon plus grand plaisir parce que les huîtres, c'est vraiment mon péché mignon. Vous pouvez me corrompre à coups de bourriches, mais chuut, je ne vous ai rien dit! Il faut dire que sur la Grande Ile de mon enfance, il y avait des huîtres sauvages un peu partout sur les rochers en bord de mer et je ne compte pas les nombreux dimanches à la plage où avec ma troupe de copains, nous les dégustions à même les rochers. Du coup pour moi, dans mon imaginaire, les huîtres (comme les langoustes d'ailleurs) ne sont pas des produits de luxe mais des trucs super bon qu'on peut manger facilement, pour peu qu'on sache manier du caillou pour les casser. Bon depuis je suis revenue à des réalités plus basiques, je ne vis plus sur ma Grande Ile et à la Réunion, les huîtres prennent l'avion pour se retrouver sur nos étals au moment des fêtes. Et elles coûtent un rein, vous vous en doutez! Vous imaginez donc mon grand plaisir quand ce producteur d'huîtres s'est installé ici.

IMG_6662

Pour fêter ça, je vous présente un ceviche d'huîtres, servi rien que pour moi. J'en ai préparé une petite quantité parce qu'il s'agissait de mon entrée. Mais d'habitude, les huîtres, j'en mange...........mieux vaut ne pas le dire, je vous ferais peur! Et puis là, j'étais toute seule, Petit Soleil à sa sieste du matin et Z'Homme au boulot. J'ai préparé ce ceviche avec un rougail de mangues vertes. L'été s'installe chez nous et le retour des températures chaudes rime avec le début de la saison des mangues. Et des mangues, comptez sur moi pour en manger des kilos pendant cette saison, elles sont plus accessibles que les huîtres!

IMG_6669IMG_6670

 

Ceviche d'huîtres au rougail mangues

Pour une personne

 

6 huîtres (si comme moi vous les servez en entrée. Sinon, augmentez la quantité!)

2 tiges d'oignons verts

Une petite mangue verte (il faut qu'elle soit ferme au toucher)

6 brins de coriandre fraîche

Un petit piment cabri (à défaut, n'importe quel piment)

Sel, gros sel

Un peu de jus de citron vert (la mangue verte étant acide, j'ai utilisé moins de citron)

1c. à soupe d'huile d'olive

IMG_6665

IMG_6672

  • Hachez la coriandre et les oignons verts
  • Râper la mangue verte au zesteur
  • Coupez le piment en petits morceaux
  • Mettez tous les ingrédients dans un bol, ajoutez l'huile d'olive, le sel et un peu de jus de citron
  • Tapissez le fond d'un plat de gros sel
  • Lavez les huîtres encore fermées, puis ouvrez-les et déposez-le sur le lit de gros sel
  • Déposez une petite cuiller de la préparation sur chaque huître
  • Réservez 15 mn au frais avant de servir

IMG_6675

IMG_6676

IMG_6677

IMG_6668