IMG_8682

Le canard laqué à la pékinoise est un des emblèmes de la très riche et très belle gastronomie chinoise. Chez moi, cette recette fait partie de ces recettes mythiques, celles que je rêve de faire mais pour lesquelles je me sens pas encore suffisamment prête pour tenter l'aventure: tellement bon quand on en a mangé un "vrai" qu'essayer de le reproduire à la maison serait presque intimidant!

Ce qui me plait dans ce plat, c'est le concept "3 en un": traditionnellement lorsqu'on sert un canard laqué à la pékinoise, on sert d'abord la peau, dorée, croustillante et délicieusement laquée, avec des galettes, des oignons verts et du concombre. Pendant ce temps, la viande retourne en cuisine pour y être découpée et servie en sauté. Et enfin, la carcasse sert à préparer une soupe délicieusement parfumée. Autant dire qu'il vaut mieux avoir bien faim si on envisage de déguster un canard laqué en respectant toutes les étapes!

En attendant de préparer ce mythique canard, le vrai de vrai, je me suis promenée chez Canard du Mekong. Voilà un blog qui rend superbement hommage aux gastronomies d'Asie. Les adeptes s'y sentiront comme chez eux., je peux vous l'assurer. Vous y trouverez plusieurs versions du canard laqué, la pékinoise, la cantonaise, avec la volaille entière, avec les magrets uniquement, au four, à la poêle. Cela m'a été très utile pour préparer ma version à moi, à base de sauce soja, de vin de Xiaoxing, de jus de citron galet, de miel d'eucalyptus et de feuilles de quatre-épices. Pour ceux qui ne connaissent pas, le quatre-épices est une plante dont les feuilles, une fois broyées développent des parfums de gingembre, de poivre, de muscade et girofle. Ici, c'est un peu notre laurier à nous et je l'utilise pour mes civets ou mes viandes rôties. Le miel d'eucalyptus que j'ai utilisé vient de lîle de Rodrigues. C'est une petite île située à 2h30 d'avion de la Réunion et qui fait partie du territoire mauricien. Nous y sommes allés en vacances il y a 5 ans. Un véritable bijou de l'Océan Indien, une petite île un peu magique où le temps s'écoule vraiment paisiblement et dont je vous recommande la visite. On y produit un miel délicieux, aux senteurs boisées.

IMG_8683

Magret de canard laqué, parfumé aux feuilles de quatre-épices

Pour 2 personnes

 

Un magret de canard

2c. à soupe de vin de Xiaoxing (ou de Noilly Prat, si vous ne trouvez pas)

2 feuilles de quatre-épices

2c. à soupe de sauce de soja

2c. à soupe de miel (ici, miel d'eucalyptus de l'île Rodrigues)

1c. à café de poudre de manioc

1 cm de gingembre frais

2 gousses d'ail

1c. à soupe de jus de citron galet

IMG_8688

  • Pilez ensemble l'ail, le gingembre et les feuilles de quatre-épices
  • Dans un plat préparez la marinade: ajoutez la poudre de manioc, le vin de Xiaoxing, la sauce de soja, le miel, le jus de citron, le mélange pilé.
  • Entaillez la peau du magret (faites des croisillons) puis laissez-le reposer dans la marinade pendant 2h, en l'arrosant régulièrement
  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Faites cuire le magret au four en l'arrosant régulèrement avec la marinade pour qu'il soit bien tendre: d'abord 15 mn côté peau au-dessus. Retournez le magret et poursuivre la cuisson pour 10 mn supplémentaires.
  • Servez avec l'accompagnement de votre choix. Pour nous, ce fut une belle salade verte

IMG_8685

IMG_8686